L’interview d’abbywinters.com (partie 2)

Voici la suite de l’interview d’abbywinters.com.


Vous insistez sur le fait que vos modèles ne sont pas des modèles glamour. Comment (et où) trouvez-vous et abordez-vous les femmes que vous présentez sur le site ?


Nous trouvons nos modèles de très nombreuses façons différentes:

– Par annonce dans les journaux locaux.
- La bouche-à-oreille.
- En abordant des jeunes femmes dans la rue, dans les bars.


Sont-elles sont timides ? Devez-vous les convaincre de se dénuder et de faire l’amour? Comment faites-vous ?


Beaucoup de modèles sont timides, bien plus timides que leurs collègues aux Etats-Unis, par exemple. Avant je pensais que c’était plutôt une mauvaise chose que les gens voulaient plutôt voir des modèles extraverties faisant des trucs complètement extrêmes…


Mais maintenant je me rends compte que beaucoup parmi nos clients en ont marre des autres sites et ils aiment bien voir des trucs réels.


Bien sûr, je généralise, certaines de nos modèles ont vraiment hâte de se plonger dans l’action.


Comment faites vous rassurer une jeune femme timide ?


Pour faire ressortir le meilleur d’une modèle, j’essaie d’être drôle pendant les séances. J’ai des contenus « A » qui marchent à tous les coups mais je n’en ai pas beaucoup.
Ensuite, je passe aux contenus « B » et ça peut devenir fatigant.


Nos modèles n’ayant jamais fait ce genre de choses, elles sont un peu vulnérables, on doit donc faire attention de ne pas profiter d’elle.


Quelles qualités (attributs physiques) recherchez-vous chez vos modèles ?


Ecoutez, il y a deux facettes dans les attributs physiques que nous recherchons chez une modèle. Une « modèle idéale » pour nous a une peau claire, des tétons roses, quelques tâches de rousseur, une poitrine coquine, des poils pubiens non rasés d’environ 15 cm, bien proportionnée. C’est toujours très excitant de trouver une modèle qui corresponde à tous ces critères.


Mais une grande part du succès de notre site est due au fait que nous proposons plusieurs types physiques différents et non des clones de la même modèle. D’une certaine façon, nous définissons une règle pour mieux l’enfreindre… Doucement !


Tout le monde est un flocon de neige délicat, nous vous les montrons simplement telles qu’elles sont dans la vie.


Sont elles toutes Australiennes ? Comment décririez-vous la beauté d’une australienne ?


La plupart de nos modèles sont Australiennes mais beaucoup de globe-trotters souhaitent devenir modèles.
Je pense que c’est la touche Australienne qui est le moteur, bien plus que le passeport australien.


Je suis convaincu que la beauté ne connaît pas de frontières mais les Australiennes ont une certaine façon de vivre qui rendent les scènes comme celles que nous tournons vraiment réussies.


Elles sont réeles, naturelles, taquines, honnêtes et non pas froids aux yeux.


Portent-elles leurs propres vêtements ?


C’est un des aspects les plus importants du site. Toutes les modèles portent leurs propres vêtements. Elle se sentent bien dedans et ont vraiment l’air sexy dedans, ce sont les meilleures accessoires possibles pour commencer une séance !


Deviennent-elles souvent des modèles réguliers ? Ou le font-elles juste une fois ? Certaines sont-elles devenues modèles professionnelles ou des stars du porno ? Pouvez-vous en citer une ?


Le porno traditionnel n’est visiblement pas prêt pour des modèles comme les nôtres. Les beautés classiques clichés sont encore préférées. A cause de cela, je ne pense pas qu’une de nos modèles soit passée « pro » et très peu d’entre elles le désirent.


La plupart d’entre elles font une ou deux scènes avec nous, s’amusent, gagnent pas mal d’argent puis passe à autre chose.


De temps en temps, on les retrouve sur d’autres sites ou des magazines avec des tonnes de maquillage et des talons aiguilles et c’est marrant à voir.


Parfois, nous rappelons des modèles un an plus tard pour tourner des scènes et voir comment elles ont changé.


Pour vous inscrire sur abbywinters.com – Cliquez ici!

,